fbpx

L’introspection

Dans un précédent article, je parlais de notre état d’être naturel, être détendu. Dans cet état, nos pensées ralentissent, cela laisse la place à la réflexion et naturellement à la réflexion sur nous même.

Comme le disais Socrate, « Connais toi toi même » (ou plus exactement comme il a fait sienne cette maxime inscrite sur le fronton du Temple de Delphes).

C’est le moment propice pour pratiquer l’introspection, cette observation, ce regard attentif porté sur nous même……mais pour y trouver quoi ?

Nous sommes souvent critiques avec les autres, il est l’heure de l’être avec nous même. Critique, mot souvent ressenti uniquement dans une dimension négative. Le mot critique est intéressant, au premier sens il est synonyme de « porter une appréciation », qui peut être positive ou négative, mais également c’est un signal d’alerte (seuil critique, moment critique).

Ce que nous remarquons et qui nous dérange chez les autres, que nous critiquons, est aussi souvent un signal d’alerte sur ce que nous avons à travailler chez nous même. J’aime ces proverbes que je qualifie de sagesse populaire : « Il faut commencer par balayer devant sa porte ».

Porter donc un regard attentif sur soi même, critique, objectif et bienveillant. Il ne s’agit pas seulement de se « flageller », mais de procéder à une analyse sincère de nous même, en notant tous les points dont nous pouvons être fier, tous ceux qui nous aident à construire notre confiance en soi, mais aussi à accueillir notre part d’ombre, pour travailler sur celle-ci et revenir à la lumière, revenir à l’amour de nous même que nous nous portions enfant, lorsque nous n’avions pas honte de qui nous étions, lorsque nous ne devions pas encore répondre aux attentes des autres. (Vous trouverez dans un autre de mes articles « Les 5 messages négatifs de l’enfance qui conditionnent votre vie», messages issus de l’analyse transactionnelle).

C’est reconnaître nos propres défauts comme étant une partie de nous même, « tomber le masque » que nous portons, et pas seulement celui que nous portons en société, mais aussi celui qui nous permet de rejeter cette partie de nous-même que nous n’aimons pas (je vous invite d’ailleurs à lire « Les 5 blessures de l’âme…. » de Lise Bourbeau).

Il est temps aujourd’hui de retrouver notre enfant intérieur, de prendre soin de lui, et de redevenir qui nous sommes vraiment, de retrouver toutes les facettes de notre être. Et si ce que nous découvrons ne nous plait pas, nous aurons à cœur de travailler et de guérir ces parties pour revenir dans l’amour inconditionnel de l’être de lumière que nous sommes.

L’introspection vous aidera à retrouver confiance en vous, à mieux gérer vos émotions, à vous libérer de certaines souffrances, à développer d’autres relations sociales, à dépasser le sentiment d’immobilisme qui peut parfois vous assaillir….

C’est un travail que vous pouvez faire seul ou en vous faisant accompagner, soyez conscient que c’est un chemin qui nécessite de la persévérance.

Bien sûr, comme je vous le dis chaque fois,

Ne me croyez pas sur parole, mais testez…..