fbpx

Conditionnement – Déconditionnement

Je rencontre régulièrement lors de mes séances ou de mes accompagnements des personnes qui manquent de confiance en elle, qui ont du mal à se mettre en mouvement, à prendre des décisions ou faire des choix, pour qui la notion de légitimité est difficile, tout comme leur gestion du temps, et cela touche tous les aspects de leur vie.

J’ai déjà évoqué au cours d’autres articles “Les 5 messages négatifs de l’enfance qui conditionnent votre vie”, messages issus de l’analyse transactionnelle. Dans cet article, je vais vous expliquer quels sont ils, comment ils impactent votre vie d’adulte, comment les identifier…

Lorsque nous explorons leurs comportements, leurs choix, leurs activités, souvent nous retrouvons la cause dans ce que l’on appelle en analyse transactionnelle “les drivers”, ces messages hérités de notre éducation durant l’enfance, de manière explicite ou implicite par l’entourage (les parents, l’école, la société de manière générale). Même si ils étaient prodigués avec une valeur éducative, ils se sont inscrits en eux et les font réagir ce manière “automatique” aujourd’hui.

Avant de découvrir ces messages, je précise que le but n’est pas de les supprimer totalement car ils correspondent à des aptitudes que vous pouvez comprendre, maîtriser, utiliser à bon escient pour retrouver votre liberté et être vraiment vous même.

Message contraignant 1 : Fais plaisir

Entendiez vous souvent ces phrases ? “Fais moi plaisir”, “Ne sois pas égoïste”, “Tu me fais de la peine”, “Sois gentil(e), je suis fatigué”,…

Cela a inscrit en vous la notion de s’occuper des autres avant de s’occuper de vous-même, et si il a contribué à vous permettre de vous ouvrir aux autres et être empathique, subi, il vous contraint à dépenser beaucoup d’énergie pour plaire et être accepter, à vous oublier vous-même, à vous laisser envahir par les autres, à ne pas savoir dire non

Antidote au message Fais plaisir

Message contraignant 2 : Sois fort

Ce message a été ancré par des phrases comme : “Arrête de pleurer”, “Je compte sur toi”, “Il faut se battre”, “Ne fais pas la mauviette”, “Ce qui nous tue pas nous rend plus fort”,…

Si ces injonctions vous aident à devenir plus résistant à la pression et gérer des situations difficiles, il vous pousse également à ignorer vos faiblesses, à les cacher, les enfouir et vous couper de vos émotions, de vos sentiments, à juger les autres qui ne seraient “pas comme vous”, à ne pas demander d’aide, aveu de faiblesse, le risque étant d’aller jusqu’au Burn-out.

Antidote au message Sois fort

Message contraignant 3 : Sois parfait

“Tu peux mieux faire”, “C’est bien Mais….”, “La vie ne pardonne pas les erreurs”,…autant d’injonctions qui poussent à la perfection. 

Bien entendu, ces messages incitent à un certain niveau d’exigence et de rigueur, centré sur la qualité mais poussé à l’extrême, il entraine une incapacité à être satisfait, à la délégation, une volonté de tout contrôler, à ne pas faire confiance et là encore à trop se charger. De plus, c’est un frein à se mettre en mouvement d’une part car tant que ce n’est pas parfait (que je n’ai pas toutes les réponses), vous ne bougez pas et/ou vous ne savez pas mettre un point final à une action tant qu’elle n’est pas parfaite, ce qui entraîne beaucoup de pertes de temps.

Antidote au message Sois parfait

Message contraignant 4 : Dépêche-toi

Hérité des messages “Tu es trop lent”, “Secoue toi un peu”, “Je t’attends encore”, “Arrête de trainer”, “Tu vas être en retard”…

Si cela peut contribuer à vous avoir rendu réactif, dynamique, capable de vous mettre en mouvement rapidement, ne pas maîtriser ce message contraignant vous conduit à considérer qu’être occupé en permanence est un gage de qualité, à vous mettre trop de pression et à vouloir gérer plus de choses que vous n’êtes capable de le faire, sans avoir le temps de les faire.

Antidote au message Dépêche-toi

Message contraignant 5 : Fais des efforts

Ce dernier concerne les messages “A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire”, “Donne toi un peu de mal”, “On a rien sans peine”,…

Ici, c’est la croyance qu’il faut faire des efforts permanents, que la réussite ne peut être si elle est facile, qu’il y a aucun mérite à réussir facilement, aucune valorisation. Il vous incitera donc à compliquer si c’est trop simple, à juger les autres ainsi que vous même, à créer des situations inutiles car vous pensez qu’il faut passer par la difficulté et la pénibilité. 

Antidote au message Fais des efforts

Tout cela nous ramène à savoir ce que veut dire réussite pour vous même, où est le bonheur selon vous. En prenant conscience de ces messages et en les utilisant à votre profit, vous relâchez la pression et les tensions qui existent chez vous pour faire diminuer votre stress et développer votre sérénité.

Avez vous identifiez les messages dominant chez vous ? Pour aller plus loin vous pouvez faire le test en ligne.

Les subissez vous ? Vous trouverez des réponses et antidotes dans l’article “Se libérer des messages de conditionnement”. Je vous propose également des séances d’accompagnement en cabinet ou en ligne. 

Mais surtout, ne me croyez pas sur parole, testez…

J’ai écrit ma première nouvelle dans le cadre d’un concours où j’ai abordé ces messages au travers d’une histoire. Vous pourrez la retrouver en cliquant ci-dessous.

Prendre RDV Test Lire la nouvelle